Accéder aux innovations : un plus pour nous soigner ? 

Suite à une réflexion entre patients, professionnels de santé et de recherche, bénévoles d’association et proches, le collectif ASPERON & Co a proposé jeudi 10 octobre 2019 une soirée grand public autour de l’accès à l’innovation en cancérologie.

Ce thème avait été choisi par les membres du collectif lors de la soirée bilan du collectif au mois de février, et travaillé à plusieurs reprises tout au long de l’année, notamment lors de l’après-midi au château Cantermerle, qui avait permis de faire émerger les trois thématiques de la soirée : l’accès au médicament, le diagnostic et les traitements personnalisés ainsi que le dépistage et la détection précoce des cancers.
Les fils conducteurs de la soirée ont été la place du patient à chacune de ces étapes, mais aussi l’information et la communication entre tous les acteurs.

Quel est le parcours du médicament? Quels sont les leviers d’accès aux nouvelles thérapies et traitements pour les patients ? Cet accès est-il accessible pour tous ?
Quelles sont les difficultés qui empêchent les patients d’en bénéficier ? Quel est l’intérêt d’un dépistage organisé et d’une détection précoce ?

Le tout illustré par deux comédiens qui ont apporté leur regard décalé sur la soirée !

Autant de thèmes qui ont été abordés par les intervenants présents lors des trois tables rondes :

De la recherche au patient (modération par Christelle Liard, programme manager au SIRIC BRIO):

  • Eric Baseilhac (LEEM)
  • Lotfi Boudali (ANSM)
  • Stéphane Ducassou (CHU de Bordeaux)
  • Jean-Luc Harousseau (anciennement à la HAS)
  • Brigitte Massicault (patiente et présidente de l’association Imagyn)

Diagnostic et traitements personnalisés (modération par Isabelle Soubeyran, anatomopathologiste à l’Institut Bergonié) :

  • Stéphane Ducassou (CHU de Bordeaux)
  • Lise Molimard (patiente et SIRIC BRIO)
  • Hélène Reinold (patiente et présidente de l’association Rose attitude)
  • Etienne Rouleau (Institut Gustave Roussy)
  • Emilien Schultz (Institut Gustave Roussy)

Dépistage et détection précoce (modération par Simone Mathoulin-Pelissier, directeur de l’équipe EPICENE):

  • Silviane Darquy (équipe EPICENE)
  • Dominique Jaubert (La ligue contre le cancer 33)
  • Martin Revillion (Centre régional de coordination de dépistage des cancers de Nouvelle-Aquitaine)
  • Dominique Rousseau (patiente, présidente du Comité prévention et dépistage des cancers)

Comédiens : Philippe Souque et Sébastien Héquet de la compagnie des transbordeurs.


Voir le programme

Afin de mieux comprendre quelques points-clés de cette table ronde, nous avons également distribué une plaquette explicative du parcours du médicament, du développement d’un cancer et des actions de dépistage.

N’hésitez pas à la consulter et à la télécharger !


Plaquette d’information

Retrouvez les photos de l’événement  ! 



(Re)- Visionnez l’événement en intégralité !


Micro-trottoirs

A cette occasion nous avons également demandé à quelques-uns des intervenants de nous donner leur vision de l’accès aux innovations dans le domaine de la recherche sur le cancer et les nouveaux traitements.

Le point de vue de Dominique Jaubert, président de la Ligue contre le cancer Gironde

Le point de vue d’Emilien Schultz, sociologue à l’Institut Gustave Roussy

Le point de vue de Sylviane Darquy, chercheure en éthique U1219 Inserm

Le point de vue de Lotfi Boudali, directeurs médicaments oncologiques à l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament

Le point de vue d’Etienne Rouleau, généticien moléculaire à l’Institut Gustave Roussy

Le point de vue de Lise Molimard, patiente atteinte de cancer

Le point de vue de Pierre Soubeyran, oncologue et directeur de BRIO

Le point de vue de Dominique Rousseau Lebourg, patiente et présidente du Comité Prévention Dépistage des cancers

Le point de vue d’Isabelle Soubeyran, anatomopathologiste à l’Institut Bergonié

Le point de vue de Christelle Liard, programme manager BRIO